Di.Nou.Tou ! Fédération Française de Mam Spécialisées: Handicap et Mixité

Une nouvelle garderie pour accueillir les enfants handicapés mentaux

article_la.republique.de.Seine.et.Marne-13.09.2015

Saint-Fargeau-Ponthierry

Une nouvelle garderie pour accueillir les enfants handicapés mentaux

Il existe en France un véritable déficit en ce qui concerne les structures d'accueils pour les enfants handicapés mentaux. Une situation à laquelle l'association « DiNouTou », à Saint-Fargeau-Ponthierry, tente de donner une réponse.

Elles sont quatre à l'origine de ce projet. Toutes spécialistes du travail en éducation spécialisée. Cécile Phelep, Zakia   Atigui, Laurence Pinot et Marie-Laurence Llop ont eu envie de s'investir au service des autres. « Nous avons beaucoup travaillé avec des adultes handicapés mentaux et avons toutes remarqué la même chose, la détresse de la famille qui doit s'occuper d'eux depuis l'enfance, explique Marie-Laurence Llop. L'idée a alors germé en chacune de nous, pourquoi ne pas les prendre en charge dès l'enfance afin de pouvoir libérer du temps aux parents et mettre en place un vrai projet d'accompagnement pédagogique qui permettra à des enfants de 3 à 7 ans d'avoir une meilleure intégration scolaire. »

Le concept de la MAMS (Maison d'Assistantes Maternelles Spécialisées) semble alors être le meilleur compromis sur un plan économique et humain. Cela reste une petite structure avec des horaires très souples pour les familles et une meilleure prise en charge de l'enfant. Quant au plan financier, l'accueil d'un enfant en structure lourde coûte environ 50 000 € par an. « C'est approximativement le budget dont nous avons besoin pour ouvrir une maison de 16 enfants, sans alourdir les structures d'Etat », poursuit Marie-Laurence Llop.

Une mise en place prometteuse

La mairie de Ponthierry a prêté un bâtiment de 120 m² permettant l'installation d'une pièce de vie, d'une cuisine et d'une salle à manger et d'une pièce de repos et la CAF qui a accepté de financer en partie le projet. Les travaux qu'effectue l'équipe, aidée par quelques bénévoles, vont bon train et l'ouverture devrait pouvoir se faire en novembre pour huit enfants avant de pouvoir en accueillir autant en janvier.

Une délivrance pour les familles. « Cette création de maison nous permet d'avoir une certaine expérience en terme de démarches administratives et d'aménagements aux normes actuelles, précise Marie Laurence Llop, et nous souhaitons faire de « Di Nou Tou » une franchise. Les assistances maternelles qui souhaiteraient tenter la même aventure pourront bénéficier de notre expérience à titre gracieux, nous ne demandons rien en échange, juste de faire développer le réseau sur le département en premier puis ensuite sur la région ». En attendant l'équipe repeint, aménage, recherche du matériel. Si vous possédez un lave-linge, un lave-vaisselle ou un réfrigérateur en état de marche dont vous souhaitez vous débarrasser, n'hésitez pas. Quant au nom de l'association, il est issu des prénoms des trois enfants de ces créatrices : DIégo, NOUr et TitOUan.

La maison de Gabby: Aménagement de la première M.A.M. spécialisée Di.Nou.Tou!

Documentation sur le handicap

Intégration des enfants en milieu scolaire

Yvan Lachaud, janvier 2003


Comment favoriser des parcours fluides et éviter des ruptures pour les personnes avec autisme en région Centre-Val de Loire ? (2016)

Enquête réalisée par Aurore Duquesne, Chargée d’études au CREAI, Sous la direction de Séverine Demoustier, Directrice du CREAI Etude réalisée à la demande de l’Agence Régionale de Santé Centre-Val de Loire

Tout voir